Archives de l’auteur : Cath21

Les Gentils Virus : Etude d’une communauté politique alternative

Admonitiō : ce mémoire n’a pas été effectué par un membre du mouvement des Gentils Virus mais bien par un étudiant totalement extérieur au mouvement ce qui a permis un travail de très grande qualité et réalisé de manière impartiale.

Ce mémoire a été brillamment soutenu en septembre 2016 et a obtenu la note de 17.

Les annexes 1 et 2 du mémoire mis en ligne ici ont été retirées (par l’auteur du mémoire) étant donné qu’elles contenaient des dates, villes et prénoms qu’il n’était pas nécessaire de rendre publics.

Si vous souhaitez contacter Simon suite à la lecture du mémoire pour toutes questions, remarques ou conseils, n’hésitez pas à lui envoyer un message : simon&.heckler@orange.fr (retirez « &« )

View Fullscreen

Liens Divers

Si vous souhaitez que soit ajouté en ce site un lien vers votre association (voir Liens Divers)  n’hésitez pas à nous contacter via ce site. Les Gentils Virus Lorrains appuient et travaillent avec toutes les associations ou mouvements avançant sur le même chemin.

Quand les citoyens se regroupent au niveau local

Les Gentils Virus sont des citoyens qui se regroupent au niveau local pour informer , organiser des réunions démocratiques ou des ateliers constituants et soutenir tout projet portant vers l’émanciapation

Les Gentils Virus sont des citoyens indépendants issus de divers horizons politiques, mais réunis pour UN objectif commun : provoquer une assemblée constituante réellement représentative, donc tirée au sort. Les moyens d’atteindre ce but sont divers mais tous convergent vers l’idée de faire passer auprès du plus grand nombre ce que nous appelons le « (gentil) virus » : sa douce et bonne réplication au sein de la population conduisant celle-ci à comprendre le vrai sens du mot Démocratie (pouvoir par et pour le peuple), et l’importance de la constitution et de ses auteurs (le processus constituant) pour établir de bons contre-pouvoirs. Un Gentil Virus est un citoyen soucieux de replacer l’humain au centre des préoccupations, au centre du pouvoir.

Le but du gentil Virus est d’obtenir une démocratie (pouvoir par et pour le peuple) en mettant fin à l’abus de pouvoir de ceux qui écrivent les règles qu’ils sont censés craindre ! L’objectif du gentil Virus est d’informer et d’alerter le peuple de l’incohérence actuelle ; de l’instruire et le prévenir des conséquences inhérentes à cette incohérence ; de proposer et diffuser le plus clairement possible les valeurs et structures réelles de la démocratie ; d’éveiller et d’apporter les arguments afin que le peuple se réapproprie sa volonté de liberté et ses capacités d’action, de responsabilité et d’engagement au sein de la société sociale et politique. La stratégie du gentil Virus est la communication par tous les médias naturels ou techniques tout en se développant au sein d’organisations structurées au fonctionnement exemplaire et représentatif des valeurs qu’il veut diffuser et propager. Voici des exemples de valeurs défendues par les Gentils Virus : * Egalité et participation politiques (justification humaniste) * Autonomie et responsabilisation politique des citoyens (par opposition à la soumission à des maitres ou à une centralisation excessive et opaque), développement mutuel et pour tous des connaissances * Priorité à l’Humain (par opposition au Capitalisme-Productivisme ou au courtermisme) * Intérêt Général, Fraternité, Enrichissement Mutuel, Bien Commun et Individuel, Sincérité, Débattabilité, Simplicité, Respect (et écoute) de l’autre, Liberté

Un système vertueux !

Yng Yang nouveau
Retrouver ses capacités et ses qualités d’Homme, celles qui ont fait que l’Homme a vécu pendant des dizaines de milliers d’années en étant créatif, ingénieux… c’est donc se donner la possibilité de créer un autre imaginaire collectif qui permette l’expression de la coopération et de la solidarité ainsi que le développement des comportements d’altruisme, d’empathie, de don et de partage afin de mieux répondre à notre état réel et naturel d’hommes en lien et en interdépendance et de construire – en reconfigurant les structures – enfin, ensemble, une société vivifiante.